Tumeurs du cerveau

Tumeurs du cerveau

Banque biologique issue de tumeurs du cerveau ainsi que tous les outils nécessaires à l'étude des principaux marqueurs de ces tumeurs.
GLIOME OU TUMEUR GLIAL

Les gliomes ou tumeurs gliales sont l'ensemble des tumeurs cérébrales, bénignes ou malignes, issues du tissu de soutien ou glie. Ce sont des tumeurs rares, dont le pronostic, extrêmement variable, est principalement lié à la taille et à la localisation. Elles justifient toujours une prise en charge dans un service spécialisé afin d'adapter au mieux le traitement.

Coupes de Tissus
Tissue Arrays

ADÉNOME

Un adénome est une tumeur bénigne pouvant affecter une glande ou bien une muqueuse.
Toutes les glandes peuvent être atteintes : glande endocrine à sécrétion hormonale interne comme la thyroïde ou l'hypophyse, glande à sécrétion externe comme le sein, la prostate ou les glandes sébacées de la peau, ou encore une muqueuse comme celle du tube digestif (dans ce cas, on parle plus précisément de polypes).

Coupes de Tissus

ASTROCYTOME

L'astrocytome est une tumeur infiltrante et lentement évolutive, développée à partir des cellules astrocytaires. L'astrocytome fait partie des gliomes, tumeurs développées à partir des cellules gliales, qui constituent le tissu de soutien des neurones, et dont font partie les cellules astrocytaires. C'est une tumeur infiltrante des hémisphères cérébraux de l'adulte, mais aussi du cervelet chez l'enfant. L'astrocytome peut correspondre à des grades histologiques différents en fonction de la différenciation cellulaire. Il peut être bénin, mais il peut se transformer en astrocytome anaplasique, ou, à un degré de plus de malignité, en glioblastome multiforme.

Coupes de Tissus

ARN

CRANIOPHARYNGIOME

Le craniopharyngiome est une malformation tissulaire embryonnaire (c'est-à-dire apparue avant la naissance) de la région hypophysaire. Les raisons de cette malformation sont encore inconnues. La tumeur, souvent kystique, est visible à l'IRM (imagerie par résonance magnétique) et de nature bénigne. Elle se développe à partir des restes de la poche de Rathke, dans et au-dessus de l'hypophyse. Le craniopharyngiome se situe à proximité directe de zones du cerveau très importantes pour le développement somatique et psychique. La proximité du nerf optique peut aboutir à une réduction du champ visuel, voire une cécité.
Les parties voisines du cerveau comme l'hypophyse et l'hypothalamus sont à l'origine de la formation de nombreuses hormones responsables de la croissance, de la régulation du poids, de la puberté, du métabolisme de l'eau. Souvent, les premières plaintes des patients sont en relation avec un déficit hormonal. Par ailleurs, à proximité de cette région sont synthétisées diverses protéines qui jouent un rôle important dans le rythme nycthéméral (jour/nuit), la concentration, le comportement alimentaire des patients.

Coupes de Tissus

EPENDYMOME

L'épendymome est une tumeur du système nerveux central de type kystique. Dans la majorité des cas il s'agit d'une tumeur bénigne (grade I), mais parfois elle peut être maligne (cancéreuse) et être alors de grades II ou III.
Cette tumeur peut être localisée tout le long du système nerveux central, allant du cerveau au bas de la moelle épinière (bas de la colonne vertébrale).

Coupes de Tissus

MENINGIOME

Un méningiome est une tumeur extra-axiale généralement bénigne, mais qui peut parfois être maligne développée à partir de cellules du revêtement méningé de l'encéphale et de la moelle épinière au voisinage des voies de drainage veineux. Né à côté, mais en dehors du système nerveux, un méningiome évolue lentement pendant des années, en formant une lésion ferme et plus ou moins globuleuse qui progressivement repousse, comprime et irrite le tissu noble voisin, sans jamais l'envahir.
Les méningiomes représentent environ 20%des tumeurs observées dans le système nerveux central ou à son contact. Les facteurs qui déclenchent leur apparition et influencent leur développement sont peu connus. Les méningiomes surviennent deux fois sur trois dans la deuxième moitié de la vie, un peu plus souvent chez la femme, de plus de 50 ans, que chez l'homme.
Quelques observations cliniques et biologiques, la présence notamment de récepteurs spécifiques sur leurs cellules, font penser que leur évolution peut être influencée par les hormones ovariennes. On observe parfois des méningiomes après un traumatisme, une radiothérapie ou une personne qui aurait fait une méningite étant jeune et qui aurait survécu. Les symptômes cliniques amenant à découvrir ces tumeurs varient avec leur siège. Il n'y a pas d'âge précis pour qu'un méningiome se manifeste. Il peut se manifester autant chez les jeunes adultes que chez les personnes âgées.

Coupes de Tissus
ARN

OLIGODENDROGLIOME

L'oligodendrogliome est un gliome de grade II. Il s'agit d'une tumeur infiltrante bien différentiée.

Coupes de Tissus
ADN
ARN