SARS-CoV-2 - Produits pour le diagnostic - Echantillonnage et milieux de transport

SARS-CoV-2 - Produits pour le diagnostic - Echantillonnage et milieux de transport


Le succès du diagnostic du virus SARS-CoV-2 (2019-nCoV) pendant l’épidémie de COVID-19 dépend en grande partie de la qualité de l'échantillon et des conditions dans lesquelles l'échantillon est transporté et stocké avant d'être traité en laboratoire.
Le diagnostic par RT-qPCR du COVID-19 nécessite un prélèvement naso-pharyngé par écouvillonage. Des cellules nasales profondes sont prélevées à l’aide d’un écouvillon que l’on insère dans les narines, jusqu’à 15 cem environ.
L’échantillon ainsi prélevé est ensuite mis dans un tube contenant un milieu permettant de le conserver jusqu’à ce qu’il soit traité : extraction d’ARN puis RT-qPCR. Ce milieu s’appelle un milieu de transport viral ou VTM (Viral transport medium). Ce milieu peut être suis inactivant soit non inactivant. Ces milieux sont conçus pour la collection, le transport et le stockage des échantillons contenant des virus, des chlamydia ou des mycoplasmes. Ils se présentent la plupart du temps dans un tube dans lequel il suffit d’incorporer le bout de l’écouvillon qui a servi au prélèvement.